Encore un don au Conservatoire

Lors de la préparation de l’exposition « Robes Créoles » nous avons sollicité les grandes dames du Sénégal pour obtenir le prêt de leurs collections des plus anciennes robes de ce style qu’elles peuvent détenir. Madame Marie José Crespin: notre marraine a fait don au Conservatoire de trois robes qu’elle souhaite voir préservées des atteintes du temps. Nous  remercions chaleureusement madame Crespin. 2014-07-12 19.01.19 2014-07-12 19.01.47 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

Exposition 3 « ROBES CRÉOLES »

Dates : du 11 juillet au 30 septembre 2014
Vernissage le samedi 12 juillet à 18.00 h
Commissaire d’exposition : Maï Diop
Scénographie : A.CAMÉE

Avec le soutien du SCAC, la participation effective de Mesdames Anette Mbaye D’Erneville, Marie Pierre Mbaye Myrick, du Musée de la Femme Henriette Bathily et les collections de Mesdames Madeleine Devès Senghor,  Jocelyne Wilfrid Balin; Guylaine Renaudineau et Marie José Crespin.

À la suite de l’exposition THIAWALIS qui présentait trois collections de boubous tissés et brodés descendant des TILBIS de Tombouctou et Djénné nous avons choisi de présenter les robes sénégalaises appelées NDOKETTES ou MAME BOYE au Sénégal, et de les situer dans la lignée des robes créoles portées à travers plusieurs continents où les missions chrétiennes et les colons ont imposé leur vision de la décence au 19è siècle.

CRÉOLE : Nous nous référons à Wikipedia qui donne une définition moderne de l’adjectif :
-Actuellement, la créolisation, notion d’anthropologie et de linguistique, désigne essentiellement un processus de création d’une culture (ou d’une langue) nouvelle, suite à un métissage ou un brassage et par émergence spontanée dans un milieu nouveau.

LES TERRITOIRES DE L’EXPOSITION « ROBES CRÉOLES » :

Le Sénégal et spécifiquement Saint-Louis et Gorée ; Salvador de Bahia ; la Nouvelle Calédonie ;
la Namibie ; la Caraïbe et la Guyane ; la Côte d’Ivoire ; la Guinée Konakry ; le Cameroun …

4 THÈMES TRANSVERSAUX :

– Notions sur le corps dans la tradition
– Le commerce des tissus
– Les missions chrétiennes
– Les modes créoles : ruptures et continuités

25 ROBES CRÉOLES ET UNE DOCUMENTATION ILLUSTRÉE :

« Robes Créoles » instruit sur les fruits du brassage culturel et sur l’interpénétration d’influences africaines, européennes, américaines … Les ndokettes d’aujourd’hui doivent à ce profond et constant métissage, leur extrême variété et richesse.

Affiche Robe Créole épreuve1-page-001

Programmation 2014

TROIS EXPOSITIONS TEMPORAIRES associées à des ateliers sont prévues en 2014

Le principe des expositions-ateliers

Les ateliers sont animés par les bénévoles de l’association qui sollicitent les savoirs-faire endogènes : par exemple de vieux artisans qui veulent transmettre leurs connaissances sont appelés à participer.

Ces ateliers s’adressent à des personnes (femmes artisanes) déjà formées et qui veulent progresser vers le haut de gamme.

Durée : 1 trimestre/ exposition-atelier

1ère exposition : « CAWALIS ». Elle sera associée à un atelier de broderie à la main. Janvier à mars.
Tenue de prestige, le Cawali est un grand boubou masculin. Le textile tissé est rebrodé.

Tenue de prestige, le Cawali est un grand boubou masculin. Le textile tissé est rebrodé.

Pour cette exposition nous recherchons des personnes disposées à prêter des pièces de famille.

2ème exposition : PETITS PAGNES ». Elle sera associée à un atelier de crochet-dentelle. Avril à juin.
Le petit pagne est un "dessous". Souvent "fait-maison", au crochet, il est  ajouré et peut ressembler à la dentelle.

Le petit pagne est un « dessous ». Souvent « fait-maison », au crochet, il est ajouré et peut ressembler à la dentelle.


3ème exposition : « NDOQUETTES ». Elle sera associée à un atelier de poupées costumées. Septembre à décembre.

Robe à volant de style créole

Robe à volant de style créole 

Pour cette exposition nous recherchons des personnes disposées à prêter des pièces de famille, de modes créoles, antillaises, bahianaise et sénégalaise bien-sur.

Nouveau don au Conservatoire

Ce 20 août Madeleine Devès Senghor a fait don au Conservatoire d’une robe ancienne dont l’étoffe a été préparée par une teinturière de Saint-Louis en 1965. Ce style de robe appelée localement « ndokette » est un modèle de tenue qui se porte encore de nos jours. Elle est une alternative au port du boubou, son ampleur laisse le corps respirer, elle se porte généralement avec un pagne assorti. Après une petite restauration, cette pièce est conservée jalousement pour être exposée lors de notre programme « ndokettes » au 4ème trimestre 2014. Nous remercions Madame Madeleine Devès Senghor pour ce don.

Ndoquette indigo Don de M.Senghor

Ndoquette indigo
Don de M.Senghor

Nous programmons une exposition sur le thème de la ndoquette: cette robe est intéressante à plus d’un titre car sa coupe est très proche de celle des robes antillaises et bahianaises. Remarquez aussi l’association avec la broderie anglaise qui est commune à ces différentes robes.

Bahianaise

Bahianaise

http://afrodes.wordpress.com/category/afrique-afrodescendants/

Sénégalaise

Sénégalaise

http://cartes-postales.delcampe.fr/page/item/id,135463388

Antillaise

Antillaise

http://lentilus.com/robe-madras/15-robe-longue-madras-smokee-broderie.html

Nous lançons l’information pour que d’ici août 2014 les personnes qui détiennent ce genre de robe (ancienne, exceptionnelle …) nous fassent une offre de prêt. Un contrat de prêt sera établi entre la direction du Conservatoire et les prêteurs.