Les scolaires au CAMÉE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis la rentrée 2014 les écoles primaires se pressent au CAMÉE. Les instituteurs organisent leurs sorties pédagogiques avec des classes de 20 élèves. Nous visitons les expositions, notons un vocabulaire français lié au thème, l’animatrice invite les enfants à dialoguer sur certains objets spécifiques. Puis vient le moment où, installés sur de grandes nattes, les enfants sont invités à reconnaître différentes sortes de tissus: ils touchent velours, satin, percale, voile de coton et enfin le tissage artisanal local qu’ils ne connaissent pas encore. Les instruments du tailleur: les ciseaux, le mètre ruban … sont montrés et nommés mais aussi écrits sur les cahiers. L’animatrice sort de différents paniers des rubans, cordons, dentelles … qui sont montrés, touchés et reliés au thème de l’exposition. Enfin les enfants sont invités à découper des longueurs de voile à jours dans lesquels ils introduisent des galons et des cordons de couleurs par groupes de 2. Une partie des enfants s’emparent de dentelles dans lesquelles ils introduisent les mêmes éléments. Ces manipulations permettent d’observer le principe des fronces, des bouillonnés que l’on retrouve sur leurs propres vêtements, et sur les robes de l’exposition.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une visite aux tisserands et la prise en compte de nouvelles notions, les élèves de CM1 et CM2 de l’école Ndatte Yalla font l’analyse de deux tissus: Quelles sont les couleurs de chaîne ? de trame ? la couleur majoritaire en fond ? les couleurs des motifs ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et une séance de broderie aux rubans très réussie.

Pour finir les enfants remercient en chanson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

Exposition 3 « ROBES CRÉOLES »

Dates : du 11 juillet au 30 septembre 2014
Vernissage le samedi 12 juillet à 18.00 h
Commissaire d’exposition : Maï Diop
Scénographie : A.CAMÉE

Avec le soutien du SCAC, la participation effective de Mesdames Anette Mbaye D’Erneville, Marie Pierre Mbaye Myrick, du Musée de la Femme Henriette Bathily et les collections de Mesdames Madeleine Devès Senghor,  Jocelyne Wilfrid Balin; Guylaine Renaudineau et Marie José Crespin.

À la suite de l’exposition THIAWALIS qui présentait trois collections de boubous tissés et brodés descendant des TILBIS de Tombouctou et Djénné nous avons choisi de présenter les robes sénégalaises appelées NDOKETTES ou MAME BOYE au Sénégal, et de les situer dans la lignée des robes créoles portées à travers plusieurs continents où les missions chrétiennes et les colons ont imposé leur vision de la décence au 19è siècle.

CRÉOLE : Nous nous référons à Wikipedia qui donne une définition moderne de l’adjectif :
-Actuellement, la créolisation, notion d’anthropologie et de linguistique, désigne essentiellement un processus de création d’une culture (ou d’une langue) nouvelle, suite à un métissage ou un brassage et par émergence spontanée dans un milieu nouveau.

LES TERRITOIRES DE L’EXPOSITION « ROBES CRÉOLES » :

Le Sénégal et spécifiquement Saint-Louis et Gorée ; Salvador de Bahia ; la Nouvelle Calédonie ;
la Namibie ; la Caraïbe et la Guyane ; la Côte d’Ivoire ; la Guinée Konakry ; le Cameroun …

4 THÈMES TRANSVERSAUX :

– Notions sur le corps dans la tradition
– Le commerce des tissus
– Les missions chrétiennes
– Les modes créoles : ruptures et continuités

25 ROBES CRÉOLES ET UNE DOCUMENTATION ILLUSTRÉE :

« Robes Créoles » instruit sur les fruits du brassage culturel et sur l’interpénétration d’influences africaines, européennes, américaines … Les ndokettes d’aujourd’hui doivent à ce profond et constant métissage, leur extrême variété et richesse.

Affiche Robe Créole épreuve1-page-001

Séance de dédicace ce 19 juin 2014

L’Institut Français a choisi le Conservatoire pour la présentation du livre « NANA BENZ Parcours de vie » en présence de l’auteur Pr Dalé Hélène Labitey. Vous êtes conviés à partager l’événement qui se tiendra à 18.00h au CAMÉE .

Dès les années 1930, une catégorie de revendeuses de tissus s’est affirmée comme l’aile la plus active de la bourgeoisie commerçante togolaise. Sur ce marché des tissus, qui s’est avéré un des secteurs les plus lucratifs de l’économie du pays, ces femmes ont eu une emprise absolue. Leur mode de vie illustre l’étendue de leur réussite : dépenses ostentatoires, immeubles cossus, œuvres caritatives, voitures dernier cri, etc. Mais si leur renommée a largement dépassé les frontières du Togo et de l’Afrique, leurs parcours individuels étaient, à ce jour, méconnus. C’est le défi que le Pr Dalé Hélène Labitey relève dans le présent ouvrage, et de fort belle manière, à travers une galerie de portraits de ces femmes valeureuses, émancipées et patriotes, qui ont rivalisé de talent, de créativité et d’audace pour faire de Lomé la capitale du pagne.

Genre : Biographie
112 pages
Prix : 30.00 € | 15000.00 XOF
660g | Format : 22 x 28 cm

5373ab1fee66e

benz

Exposition 2 THIAWALIS

Le Conservatoire a un an, nous marquons ce premier anniversaire avec notre nouvelle programmation 2014 soutenue par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France à Dakar. Le concept d’exposition/atelier se concrétise. Vernissage le 10 janvier à 17.00 h

Photos de l’exposition : installation OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le vernissage OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA au centre Monsieur le Directeur du Centre Culturel Régional OLYMPUS DIGITAL CAMERA à gauche Monsieur le Directeur de l’Institut Français de Saint-Louis Notre public OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’expo Thiawalis s’est prolongée jusqu’au 5 avril. De nombreux visiteurs ont pu apprécier ces tenues masculines d’une parfaite élégance.    L’atelier de broderie étant lié à l’obtention d’une subvention approuvée mais non versée (restrictions budgétaires ?) nous avons eu le grand regret de l’annuler. Les nombreuses demandes d’inscriptions nous encouragent à reprogrammer cet atelier en liaison avec une prochaine exposition.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des mannequins pour le CAMÉE

Nous engageons un atelier de création de mannequins pour la présentation des costumes au CAMÉE.

Uartiste par œuvre s’implique et devient ainsi un membre actif du Conservatoire.

10 pièces à créer c’est 10 membres pour le Conservatoire ! sans compter les jeunes qui vont participer aux côtés des maîtres : ils vont participer à une expérience très enrichissante et devenir les ambassadeurs du Conservatoire.

Ça va se passer durant mois, bienvenue !

Renseignements et inscriptions à partir du 1er décembre 2013

Galerie TËSSS … rue Xalifa Ababacar SY Saint-Louis nord,

auprès de Maï DIOP présidente de A.CAMÉE.

Réservé aux artistes jeunes et adultes.

1ère Phase  – Les structures

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA2ème Phase  -L’habillage DSC01456OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA 3ème Phase  -La Parade OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA Avec les félicitations de la Présidente et de Mr Amadou Diaw (Directeur des Instituts ISM et des Comptoirs du Fleuve à Saint-Louis et Dakar) et en présence de la Direction du Centre Culturel Régional: Moustaph Ndiaye et Marianne.

Plus d’infos en suivant ce lien interne: https://lecamee.wordpress.com/2014/05/19/evenement-2-la-parade/

L’A.CAMÉE statuts de l’association, extraits et formulaire d’adhésion.

Crée le 17 mars 2012, l’A.CAMÉE a été enregistrée officiellement le 23 octobre 2012:

Récépissé ACAME  N° 01183/GR.SL/AA

DÉCLARATION de CONSTITUTION

ACAMÉ : Association pour le Conservatoire des Arts et Métiers de l’Élégance  226, rue Xalifa Ababacar SY Saint-Louis du Sénégal (Île Nord)

ARTICLE 1er — Constitution

Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront ultérieurement, une association régie par la loi n° 66-70 du 13 Juillet 1966 modifiée et le décret n° 76-0040 du 16 Janvier 1976.

ARTICLE 2 — Durée

L’association est constituée pour une durée indéterminée.

ARTICLE 3 – Siège social

Le siège de l’association est fixé à :  226 rue Xalifa Ababacar SY Saint-Louis du Sénégal (Île – Nord)

Il pourra être transféré en tout autre lieu de la même commune par décision du Conseil d’Administration et partout ailleurs par décision de l’Assemblée Générale.

ARTICLE 4 – Objet social

L’association ACAMÉ (Association pour le Conservatoire des Arts et Métiers de l’Élégance) a pour objet :

  • La sauvegarde, la protection et l’incitation au respect du patrimoine textile de Saint-Louis et du nord Sénégal, et plus largement de l’Afrique de l’ouest au sein du conservatoire,
  • La sensibilisation des décideurs et de l’opinion publique aux dommages susceptibles d’affecter ce patrimoine,
  • La valorisation de tous les savoirs et savoirs-faire de l’élégance sénégalaise,
  • La formation ou le renforcement des capacités des artisans de la filière textile en tissage, broderie à la main, teinture, finitions,
  • La promotion et l’aide à la présentation, commercialisation des produits artisanaux comme le coton naturel, l’indigo et la cola,
  • L’encouragement aux applications contemporaines en décoration et stylisme,
  • La collaboration et le travail en synergie avec d’autres organisations notamment les Chambres des Métiers, les agences de développement : communales et régionales, les ONG (organisations non gouvernementales) les autres associations …

A ce titre ses moyens d’action sont :

  • L’implantation et la gestion à Saint-Louis de son conservatoire : lieu d’expositions et de pédagogie ;
  • Les groupes de travail thématiques ;
  • L’appui technique et l’aide à la structuration des organisations artisanales du secteur textile traditionnel ;
  • La structuration et l’organisation de la filière textile artisanale pour des matières premières traditionnelles de qualité ;
  • Les cours, conférences, séminaires, ateliers, stages, voyages d’étude, colloques,
  • Les expositions, publications, documentaires, émissions radio et TV, l’animation d’un site Internet…
  • L’organisation d’événements à Saint-Louis, au Sénégal et à l’étranger et toute autre action ou manifestation entrant dans l’esprit des buts susvisés ;
  • Les recherches sur les produits de l’artisanat du passé :coutumes, origines et significations , collecte de pièces et de témoignages ;
  • La documentation des collections aux fins d’éduquer, transmettre, communiquer avec le public.

ARTICLE 5 – Propriété du titre

L’association est propriétaire du titre « Conservatoire des Arts et Métiers de l’Élégance». Il ne peut être utilisé par des tiers qu’après accord écrit des responsables de l’association.