L’or bleu, mémoires de l’indigo au Sénégal

Le Musée de la Femme de Dakar a sollicité le Conservatoire des Arts et Métiers de l’Élégance de Saint-Louis pour l’étude de différents textiles indigos de ses collections, anciens et contemporains, leur documentation et présentation au musée. Maï Diop a fait ce travail comme commissaire associé.

Collection Mufem

Collection MUFEM

L’exposition a pour objectif de renseigner le visiteur sur le processus de teinture à la cuve et sur la préparation des étoffes avant leur immersion dans le bain de couleur.

Le Conservatoire a prêté ses pièces: celles qui sont comme brodées, en vue de créer des motifs par réserves.

Le mur d’images représentant les femmes habillées d’indigos a bénéficié de cinq photos sauvées de la destruction par le Conservatoire.

Delphine Calmette et Maï Diop vous invitent à découvrir ce parcours nourri des secrets et pratiques ancestrales du Sénégal: pays d’Afrique le plus tôt initié à l’indigo de par la présence portugaise au XVIè s.

Les portugais ont créé la monnaie-pagne qui a servi durant deux siècles dans les échanges commerciaux en Afrique. Pagnes richement ornés à travers une nouvelle technique de tissage mise au point sur les métiers à tisser africains au Cap Vert. L’indigo teint le fil de coton local et la teinture se répand en même temps que la monnaie textile. Nous avons observé les broderies de réserves pratiquées par les femmes wolof de Saint-Louis et elles correspondent point par point à des motifs tissés de ces antiques pagnes. Nous émettons l’hypothèse que les pagnes tissés de grande valeur ont été le modèle emprunté pour réaliser des pagnes teints à réserves brodées. Ceux-ci ont atteint des sommets de raffinement et ont été adoptés tout comme les pagnes tissés pour servir de monnaie d’échange et de compte, de dot, d’offrandes aux chefs et aux souverains.

001

flyer-expo-indigo

Publicités

Les scolaires au CAMÉE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis la rentrée 2014 les écoles primaires se pressent au CAMÉE. Les instituteurs organisent leurs sorties pédagogiques avec des classes de 20 élèves. Nous visitons les expositions, notons un vocabulaire français lié au thème, l’animatrice invite les enfants à dialoguer sur certains objets spécifiques. Puis vient le moment où, installés sur de grandes nattes, les enfants sont invités à reconnaître différentes sortes de tissus: ils touchent velours, satin, percale, voile de coton et enfin le tissage artisanal local qu’ils ne connaissent pas encore. Les instruments du tailleur: les ciseaux, le mètre ruban … sont montrés et nommés mais aussi écrits sur les cahiers. L’animatrice sort de différents paniers des rubans, cordons, dentelles … qui sont montrés, touchés et reliés au thème de l’exposition. Enfin les enfants sont invités à découper des longueurs de voile à jours dans lesquels ils introduisent des galons et des cordons de couleurs par groupes de 2. Une partie des enfants s’emparent de dentelles dans lesquelles ils introduisent les mêmes éléments. Ces manipulations permettent d’observer le principe des fronces, des bouillonnés que l’on retrouve sur leurs propres vêtements, et sur les robes de l’exposition.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une visite aux tisserands et la prise en compte de nouvelles notions, les élèves de CM1 et CM2 de l’école Ndatte Yalla font l’analyse de deux tissus: Quelles sont les couleurs de chaîne ? de trame ? la couleur majoritaire en fond ? les couleurs des motifs ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et une séance de broderie aux rubans très réussie.

Pour finir les enfants remercient en chanson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Encore un don au Conservatoire

Lors de la préparation de l’exposition « Robes Créoles » nous avons sollicité les grandes dames du Sénégal pour obtenir le prêt de leurs collections des plus anciennes robes de ce style qu’elles peuvent détenir. Madame Marie José Crespin: notre marraine a fait don au Conservatoire de trois robes qu’elle souhaite voir préservées des atteintes du temps. Nous  remercions chaleureusement madame Crespin. 2014-07-12 19.01.19 2014-07-12 19.01.47 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les Ateliers de l’Élégance: broderie

Une première semaine avec Catherine Lambert, née à Saint-Louis et installée depuis deux ans dans la ville, elle pratique le Point de Croix et enseigne cet « art de peindre au fil » depuis longtemps. Pour le CAMÉE elle a débuté avec 11 personnes un cycle de 4 semaines de perfectionnement. 2014-07-01 12.22.14 2014-07-05 11.05.09 OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA   Semaine 2 avec Sylvie Eliot, résidente à Saint-Louis, brodeuse très très qualifiée ! OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA Avec nous: Lucette dessine: elle est en résidence à la Maison Waww et croque tout ce qui bouge ! OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Semaine 3: reproduction d’un tapis brodé datant de la guerre de 14/18 Maï Diop instruit dans le sens de la créativité à partir d’un modèle. La broderie est simple.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA Coupe des festons de bordure OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Exposition 3 « ROBES CRÉOLES »

Dates : du 11 juillet au 30 septembre 2014
Vernissage le samedi 12 juillet à 18.00 h
Commissaire d’exposition : Maï Diop
Scénographie : A.CAMÉE

Avec le soutien du SCAC, la participation effective de Mesdames Anette Mbaye D’Erneville, Marie Pierre Mbaye Myrick, du Musée de la Femme Henriette Bathily et les collections de Mesdames Madeleine Devès Senghor,  Jocelyne Wilfrid Balin; Guylaine Renaudineau et Marie José Crespin.

À la suite de l’exposition THIAWALIS qui présentait trois collections de boubous tissés et brodés descendant des TILBIS de Tombouctou et Djénné nous avons choisi de présenter les robes sénégalaises appelées NDOKETTES ou MAME BOYE au Sénégal, et de les situer dans la lignée des robes créoles portées à travers plusieurs continents où les missions chrétiennes et les colons ont imposé leur vision de la décence au 19è siècle.

CRÉOLE : Nous nous référons à Wikipedia qui donne une définition moderne de l’adjectif :
-Actuellement, la créolisation, notion d’anthropologie et de linguistique, désigne essentiellement un processus de création d’une culture (ou d’une langue) nouvelle, suite à un métissage ou un brassage et par émergence spontanée dans un milieu nouveau.

LES TERRITOIRES DE L’EXPOSITION « ROBES CRÉOLES » :

Le Sénégal et spécifiquement Saint-Louis et Gorée ; Salvador de Bahia ; la Nouvelle Calédonie ;
la Namibie ; la Caraïbe et la Guyane ; la Côte d’Ivoire ; la Guinée Konakry ; le Cameroun …

4 THÈMES TRANSVERSAUX :

– Notions sur le corps dans la tradition
– Le commerce des tissus
– Les missions chrétiennes
– Les modes créoles : ruptures et continuités

25 ROBES CRÉOLES ET UNE DOCUMENTATION ILLUSTRÉE :

« Robes Créoles » instruit sur les fruits du brassage culturel et sur l’interpénétration d’influences africaines, européennes, américaines … Les ndokettes d’aujourd’hui doivent à ce profond et constant métissage, leur extrême variété et richesse.

Affiche Robe Créole épreuve1-page-001

Séance de dédicace ce 19 juin 2014

L’Institut Français a choisi le Conservatoire pour la présentation du livre « NANA BENZ Parcours de vie » en présence de l’auteur Pr Dalé Hélène Labitey. Vous êtes conviés à partager l’événement qui se tiendra à 18.00h au CAMÉE .

Dès les années 1930, une catégorie de revendeuses de tissus s’est affirmée comme l’aile la plus active de la bourgeoisie commerçante togolaise. Sur ce marché des tissus, qui s’est avéré un des secteurs les plus lucratifs de l’économie du pays, ces femmes ont eu une emprise absolue. Leur mode de vie illustre l’étendue de leur réussite : dépenses ostentatoires, immeubles cossus, œuvres caritatives, voitures dernier cri, etc. Mais si leur renommée a largement dépassé les frontières du Togo et de l’Afrique, leurs parcours individuels étaient, à ce jour, méconnus. C’est le défi que le Pr Dalé Hélène Labitey relève dans le présent ouvrage, et de fort belle manière, à travers une galerie de portraits de ces femmes valeureuses, émancipées et patriotes, qui ont rivalisé de talent, de créativité et d’audace pour faire de Lomé la capitale du pagne.

Genre : Biographie
112 pages
Prix : 30.00 € | 15000.00 XOF
660g | Format : 22 x 28 cm

5373ab1fee66e

benz